Comment réussir son investissement locatif ?

Certes, l’investissement dans la pierre fait partie des éléments classiques de la constitution d’un patrimoine. Pourtant, réussir votre investissement ne s’improvise pas et dépend considérablement des choix que vous ferez pour atteindre vos objectifs.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est nécessaire de ne pas se lancer dans un investissement immobilier sans un minimum de préparation. Dans ce billet, je vous invite à découvrir les 4 critères indispensables pour que votre investissement dans l’immobilier locatif se passe bien.

1er critère clé : l’emplacement

Pour dénicher le bien qui répondra à toutes vos exigences, n’hésitez pas à visiter plusieurs appartements, à vérifier la proximité des commerces, des transports en commun et des écoles. Un mauvais emplacement, c’est le risque d’un investissement non rentable et/ou d’un avantage fiscal qui peut être remis en cause.

Pour dégoter le bien immobilier idéal, ne négligez aucune piste :

  • Poussez les portes des agences immobilières,
  • Consultez les annonces sur Internet,
  • Faites jouer le bouche-à-oreille…

2ème critère clé : le financement

Le crédit reste une façon avantageuse de financer un investissement locatif. Dans l’idéal, un apport personnel de 10 à 20 %, du montant total de votre investissement immobilier, est indispensable pour vous permettre de bénéficier de meilleures conditions pour votre emprunt.

Toutefois, le choix du mode de financement est un critère primordial vous permettant de réaliser un bon placement. Devez-vous utiliser vos épargnes pour payer votre bien immobilier ? Faut-il, au contraire, emprunter et placer ses économies ailleurs ? Pour faire le bon choix, il faut étudier les avantages et les inconvénients de chaque stratégie.

3ème critère clé : la fiscalité

L’investissement dans l’immobilier locatif permet non seulement de créer un patrimoine qui générera des revenus complémentaires pour la retraite, mais aussi de réduire votre pression fiscale. Avant d’acheter, renseignez-vous sur les dispositifs fiscaux qui s’appliqueront le mieux à votre situation et au bien que vous envisagez d’acquérir.

    • Le dispositif Censi-Bouvard : Ce dispositif dédié aux acquéreurs de résidences de services (tourisme, affaires, séniors, étudiants) offre de nombreuses avantages fiscales, dont une réduction d’impôt de 11% si l’acquéreur s’engage à louer son bien sur une période minimum de 9 ans.
    • La location meublée non-professionnelle (LMNP) : Ce dispositif vous permet d’amortir jusqu’à 85% de la valeur immobilière de votre bien et 100% du mobilier.
    • Le dispositif Pinel : Ce dispositif, dédié exclusivement aux logements nus, vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 12%, 18% pour une durée de 9 ans et de 21% pour 12 années de location.

4ème critère : l’assurance

L’investissement locatif n’est pas un investissement sans risque. Si vous avez peur des loyers impayés, des mauvaises surprises…? Protégez-vous !

L’impayé de loyer est une situation délicate pour le propriétaire. Pour faire face, vous avez la possibilité de souscrire à une assurance qui prendra en charge non seulement les impayés, mais aussi les frais de réparation en cas de dégradation.

En résumé

Investir dans l’immobilier locatif est une des clés de l’indépendance financière, mais pour réussir, il faut veiller à ce que les bons choix soient faits tout au long de cet important projet.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *